Les Décloîtrés

Laura Le Bris – Ecosse

En arrivant dans ce pays, je m’attendais à…
Même si j’avais essayé de ne pas me faire trop d’idée sur le pays, j’avais tout de même des idées préconçues avant d’arriver. Ayant voyagé pendant deux semaines en Angleterre juste avant, je pensais retrouver sensiblement la même ambiance. Je n’avais pas bien saisi à quel point l’Angleterre et l’Ecosse sont deux pays bien distincts ! Les Ecossais sont très fiers de leur nation, et gare à celui qui osera les appeler anglais !

Quelles sont tes impressions les plus marquantes ?
La découverte des Highlands, c’est-à-dire la partie Nord de l’Ecosse. J’ai rarement ressenti aussi fort une telle sensation de liberté. Les espaces sont presque vides de toute civilisation et on est seuls sur la route pendant des heures. Les routes permettent souvent de s’arrêter sur le bord quand on le souhaite pour observer un point de vue, et ceux-ci sont nombreux ! Et surtout, les quelques personnes que l’on rencontre dans les Highlands sont toujours chaleureuses et prêtes à nous aider. La découverte de l’accent écossais aIMG_1748 aussi été surprenante. On m’en avait parlé mais je ne m’attendais pas à une intonation aussi forte ! Arrivée à Edimbourg, j’ai pu avoir un aperçu de l’accent, agréable à l’oreille et plutôt aisé à comprendre. A Glasgow, l’accent y est plus difficile à saisir, et dans les Highlands j’ai parfois cru découvrir un nouveau langage !

Existe-t- il un mot ou une expression intraduisible en français ?
« Cheers » : cela peut signifier différentes choses en fonction du contexte. On le dit pour remercier, dire au-revoir, ou pour trinquer ! On peut dire qu’un étranger qui commence à dire cheers est bel et bien intégré !

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à ceux qui aimeraient partir ?  
Pour moi, la meilleure façon de découvrir l’Ecosse est de s’y rendre en voiture. Les voyages organisés pour les étudiants internationaux sont très bien, mais voyager en car sans avoir la possibilité de s’arrêter où l’on souhaite peut gâcher l’expérience. De plus, prendre la voiture permet d’atteindre des points de départ de randonnées difficiles d’accès en transports en commun.

Avec ce voyage ou séjour, j’en profite pour…
Me remettre au sport ! Edimbourg est une ville parfaite pour cela. L’université donne accès, à faible prix, à un complexe sportif très luxueux, et la ville dispose de plusieurs grands parcs. J’ai aussi pu me découvrir une passion pour la randonnée en montagne.

Trujillo - Pérou arrow-right
Next post

arrow-left Tallin - Estonie
Previous post