Les Décloîtrés

Posts in the Europe category

Thomas Moysan, Florence, Italie

 

Voyager, c’est certes observer, goûter, rencontrer, partir à la découverte de nouveaux horizons. Mais c’est aussi comprendre le quotidien de ceux qui nous accueillent. En Italie, une chose que je voulais comprendre, c’était le désintérêt « structurel » pour la politique. Et puis il y a eu le 28 Février, la descente à Rome de la Lega Nord (Ligue du Nord), et comme une impression de « déjà vu »…

Dans les médias français, il en va de la politique italienne comme de la politique des autres pays de l’Union. Quand les enjeux ne sont pas européens (et a fortiori quand ils ne concernent pas la France au premier plan), on en parle peu, voire pas du tout. Étant donné le fouillis scénaristique du show politique que l’Italie s’écrit elle-même chaque jour, il est difficile de le blâmer. Les Italiens eux-mêmes se sont fait une raison. Rares sont les nations où la fracture entre les politiques et leurs concitoyens s’est autant consumée. À défaut de partager le même cadre institutionnel et historique, les eaux politiciennes, des deux côtés des Alpes, sont pourtant agitées par les mêmes remous. Et dans les nimbes de l’Extrême-Droite, l’Italie semble vouloir rejoindre la France vers des horizons orageux. (suite…)

VDM 2014

voyage de merde

 

 

Aujourd’hui, un petit tour des VDM («Voyages de merde») collectés à travers l’Europe.

De mésaventures en mésaventures, nos décloîtrés apprennent à vivre à l’étranger, pour le meilleur et pour le pire !

***

1) Aujourd’hui, premier jour de cours. M’étant couché tard hier, je me lève avec peine à 7h30. Je galère à trouver la salle. Une fois arrivé, je demande si je suis bien au bon endroit. Eh bien non, ce cours-là est en fait au deuxième semestre. VDM

2) Aujourd’hui, on est jeudi matin, 10h. Seul dans l’appart’, en calbut, je suis encore un peu « brillo » de la soirée de la veille. Et là, les dames de ménage de ma résidence entrent, m’obligent à m’asseoir sur le divan pendant qu’elles passent la serpillière. Puis elles partent en laissant la porte ouverte… et en criant «Ciao Bello !» VDM

3) Aujourd’hui premier cours de grec moderne. Nous sommes six, nous nous présentons, puis la prof nous annonce, radieuse : «You don’t have to worry, Greek is not that difficult ! …Except for you, because you’re French !*» VDM.

*«Vous ne devez pas vous inquiéter, le grec n’est pas si difficile ! …Sauf pour toi parce que tu es français !»

4) Aujourd’hui, mon coloc’ italien fait un risotto aux aubergines et m’apprend à les couper à l’italienne. Fier d’avoir coupé la première aubergine sans problème, je passe prestement à la deuxième. Couper les aubergines à l’italienne m’aura donc laissé une entaille d’un demi-centimètre dans le pouce. VDM

5) Aujourd’hui, pour faire mon contrat de travail, j’ai besoin d’un code de sécu espagnol. À la sécu, on me dit qu’il faut mon numéro d’étranger. Aux bureaux des étrangers, on me dit qu’il faut mon contrat de travail. Déjà 4h de démarches pour rien. VDM

6) Aujourd’hui, j’ai cru décrypter le grec pour acheter un produit pour protéger les couleurs dans la machine à laver. L’intégralité de mon linge est désormais bleue. VDM

7) Aujourd’hui, alors que je m’apprête à prendre un vol en direction de Stockholm, je me fais arrêter par la douane et hurler dessus en Lituanien. La raison ? De la drogue ? Non… Je me suis juste trompée de destination et suis donc en train d’essayer de partir pour la Russie sans visa. VDM

8) Aujourd’hui, pendaison de crémaillère. Mes petits amuse-gueules se sont avérés être composés de langue de porc et de saindoux. Note à moi-même: quand un mot allemand fait plus de sept syllabes, ne pas s’arrêter à la troisième. VDM

9) Aujourd’hui, avec ma tronche de touriste et mes grosses valises, j’ai dépensé une fortune de taxi pour faire 20 kilomètres. Bienvenue à Munich, où s’agripper au siège d’une Mercedes filant à 190km/h sur l’Autobahn n’a pas de prix. VDM.

10) Aujourd’hui, encore saoûle de la veille, je me traîne pourtant à 8h dans l’amphi, m’affale sur le minuscule bureau et ferme les yeux quelques secondes. Je me réveille vingt minutes plus tard, et réalise que cette femme parlant allemand et dessinant des schémas de conifère ne ressemble pas vraiment à mon professeur de «business english». VDM