Les Décloîtrés

Posts in the Recettes category

Pizza, spécialité… Argentine !

Marie Benquet, Argentine

 

Si si, vous avez bien lu, elle est omniprésente ici ! Comme beaucoup d’autres plats d’origine italienne importés par les migrants au fil des ans, la pizza fait partie des plats quotidiens des Argentins, à tel point qu’il est même possible de la trouver en cône dans certains snacks. Mais il y a une manière bien spécifique de la cuisiner au pays des flegmatiques… Nous allons essayer de vous décrire précisément la recette de la pizza familiale en Argentine, directement dictée par un autochtone :

Pour 5 personnes (4 pizzas) :

Temps de préparation : Deux à trois heures

Accompagnement : une bouteille de 2,5L de Pepsi ou de 7up

INGRÉDIENTS :

Pâte :

  • 1 kilogramme de farine
  • 50 grammes de levure boulangère, fraîche et non en poudre (sous peine de mort)
  • une casserole d’eau chaude. Pas trop grande la casserole. Pas trop petite non plus.
  • ½ verre d’huile
  • sucre
  • sel
  • facultatif : origan

Garniture :

  • 300 à 500 grammes de fromage cremoso. (Celui-ci étant introuvable en France, le plus proche serait de prendre une mozzarela sans goût mais qui fond très très bien.)
  • sauce tomate : une boite de purée de tomate, une gousse d’ail et de l’origan

Facultatif :

  • du jambon ou du salame (rosette)
  • une tomate
  • un demi poivron

PRÉPARATION :

Délayer la levure dans un verre d’eau chaude. Verser le kilogramme de farine dans un saladier. Creuser un puits, y verser la levure délayée. Mélanger. Creuser un puits, y verser l’huile. Mélanger.

Rajouter une poignée de sucre et une poignée de sel. Mélanger. Rajouter une poignée d’origan si vous le désirez. Mélanger. Rajouter de l’eau chaude et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène et colle un peu aux doigts, mais pas trop.

Séparer la pâte en quatre boules identiques.

Disposer les boules sur une surface plane, comme une table en bois ou la commode du lit. Laisser reposer une heure sous un torchon plus ou moins propre (ça ne change rien au goût).

Faites préchauffer le four, thermostat 7.

Une fois la pâte reposée, prendre une boule de pâte et l’étaler dans un plat à tarte préalablement huilé. Pour faciliter ce processus, poser la boule au centre du plat et à étaler vers l’extérieur en décrivant un cercle avec la paume de la main. La couche doit être homogène.

Faire cuire une quinzaine de minutes. Réitérer le processus avec les trois autres boules. Oui, c’est long !

Pendant ce temps, faire chauffer la purée de tomate dans une casserole à feu doux. Y jeter une gousse d’ail écrasée et une poignée d’origan. Saler, poivrer. Laisser mijoter.

Une fois les différentes pâtes cuites, étaler la sauce tomate sur les pizzas de manière égale.

Couper le fromage en tranches épaisses et disposer dessus de façon à recouvrir l’ensemble de la pâte.

Faire cuire jusqu’à ce que le fromage sois entièrement fondu et que la pâte ne soit pas noire.

Facultatif :

Il est également possible de rajouter de la garniture sur les pizzas. Pour cela, il faut :

  • rajouter une tomate coupée en rondelles sur la première pâte, au-dessus du fromage
  • rajouter le poivron coupé en lamelle sur la deuxième pâte, également au-dessus du fromage
  • rajouter cinq tranches de jambon ou de salame disposées en forme de fleur, sous le fromage
  • laisser la quatrième pizza libre et naturelle

Marie Benquet

«Banana Bread» – La recette du bonheur

Julie Yeltsch (Australie)

 

Encore toute fraîche en ville, et comme souvent en retard pour mon stage, je me suis retrouvée un matin affamée en bas de chez moi, ayant oublié de prendre un petit déjeuner. Sans perdre une minute, je suis donc rentrée dans mon café préféré pour prendre autre chose que mon cappuccino habituel. Ici, à Sydney, pas question de prendre des croissants si vous ne voulez pas vous retrouver avec un morceau de carton à 4$. Le choix était donc restreint, et entre le brownie et un toast d’origine étrangère, je me suis lancée à l’aventure sur ce concept pourtant simple mais que je n’ai trouvé qu’ici : le banana bread.

picture

Ingrédients
1 coupe de sucre (environ 200g)
8 cuillères à soupe de beurre
2 gros œufs
3 de vos dernières bananes
1 cuillère à soupe de lait
1 cuillère à café de cannelle moulue
2 coupes de farine (environ 250g)
1 cuillère à café de levure
1 cuillère à café de bicarbonate de soude (on en trouve dans tous les supermarchés)
1 cuillère à café de sel

Préparation
Préchauffez le four à 160°C. Beurrez votre moule à cake.
Battez le beurre et le sucre dans un large bol jusqu’à ce que le mélange blanchisse et s’épaississe. Ajoutez les œufs, un à la fois, en mélangeant bien à chaque fois.
Dans un plus petit bol, écrasez les bananes à la fourchette. Mélangez-les avec le lait et la cannelle.
Dans un autre bol (désolée pour la vaisselle !), mélangez la farine, la levure, le bicarbonate de soude et le sel.

Ajoutez le mélange de bananes au mélange beurre-sucre et remuez jusqu’à atteindre une mixture homogène. Ajoutez les autres ingrédients et mélangez jusqu’à ce que la farine disparaisse.

Versez la pâte dans le moule et mettez au four 60-70min.

Laissez refroidir 15 minutes. Démoulez et attendez que ce soit assez froid pour le toucher. Dès que c’est tiède, découpez-le en tranches, et c’est prêt !

 

Note 1 : le banana bread se mange le mieux en toast, à la poêle par exemple, avec du beurre dessus. C’est gras, c’est bon, on adore.

Note 2 : pour les amateurs de fruits à coques, tout est bon à rajouter. Les meilleurs banana breads ont des amandes, certains on des raisins secs… Tout est permis !

Note 3 : le mot «banana bread» avec l’accent australien se prononce en se pinçant le nez.

Julie Yeltsch